De nouvelles normes anti-pollution se mettent en place et des millions de véhicules seront refusés pour pollution.

N’attendez pas d’être le prochain, faites décalaminer votre véhicule par Flexfuel, c’est la solution économique et écologique !

 

bouton1                 bouton2               bouton3

Qu’est-ce que le contrôle technique ?

Le contrôle technique est un diagnostic périodique qui concerne toutes les voitures de moins de 3,5 tonnes.

Le contrôle technique est obligatoire, il est à effectuer avant la quatrième année du véhicule, puis tous les deux ans, dans un centre de contrôle technique agréé.

Depuis le 20 mai 2018, ce contrôle technique est plus strict pour les véhicules diesel.

La réforme du contrôle technique

Depuis le 20 mai 2018, un nouveau contrôle technique est appliqué en France. Cette évolution fait suite à l’application d’une directive européenne visant à harmoniser le contrôle technique en Europe et ainsi tenter de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes par rapport à 2010.

Concrètement cela se traduit par plus de points à vérifier, de nouvelles défaillances, des prix en augmentation et beaucoup de changements pour vous et votre automobile.

L’examen compte désormais 133 points de contrôle pouvant aboutir à 3 résultats :

visuel controle02

Périodicité du contrôle technique anti-pollution

La visite complémentaire pollution s’effectue dans les deux mois qui précèdent la date limite d’un an après chaque visite initiale (ou contre-visite) favorable. Il vous faut donc compter entre 11 et 12 mois après chaque contrôle technique. Les véhicules utilitaires concernés sont ainsi contrôlés tous les ans pour la pollution.

Les points de la visite technique anti-pollution

Deux points essentiels sont vérifiés :

  • La teneur en CO (monoxyde de carbone) et valeur du lambda des gaz d’échappement (point soumis à contre-visite),
  • L’opacité des fumées d’échappement (point soumis à contre-visite).

Cette analyse permet de contrôler sur les véhicules diesel le bon fonctionnement du catalyseur et du FAP qui lors de leur encrassement laissent s’échapper une partie des HC.

Propriétaires de véhicules anciens, vous l’aurez compris, avec cette nouvelle mesure, ce serait 30% des anciens diesel qui seraient refusés lors du contrôle anti-pollution, s’ajoute à cela l’interdiction déjà présente de circuler dans les rues de Paris depuis le mois de juillet 2016.

visuel-controle

Normes NF R10025

Les nouvelles mesures de contrôle de pollution mises en places pour les moteurs Diesel dans les centres de contrôle technique, cela vise à réduire le nombre de véhicules polluants dans notre pays où circulent actuellement 62 % de véhicules diesel.

En quelques dates :

  • Normes NF R10025-1 (1996) = 2,5 m-1 pour les moteurs « atmo » et 3 m-1 pour les moteurs turbo >> en 2012 pour moteurs « atmo » après 2008 >> 1,5 m-1
  • 20 mai 2018 >> véhicules €6 (MES après 1 juillet 2015 nouveau modèles et 01/01/2016 autres) >> maxi 0,7m-1 avec les anciens ou nouveaux opacimètres
  • 01 Janvier 2019 >> opacité maxi à la valeur d’homologation selon la NF R10025-3 et 4 de 2016 suite à la décision du 17-00-852-001-1 du 4 janvier 2017 >> NF R 1025/2016 Valeur maximale = Valeur homologation

Procédure de la mesure :

  • Au contrôle >> Carte grise >> Immatriculation saisie >> Recherche par le fichier 3A à l’UTAC
  • Recherche sur le serveur de l’UTAC de la valeur plaquée par le fichier SIV
  • Envoie de la valeur « plaquée » vers le logiciel du CT
  • C’est la valeur « plaquée » qui fait référence et qui sera comparée à la mesure automatiquement sans intervention humaine

Exemple de valeurs SIV :

Renault entre 0,4 et 0,6m-1

Groupe VAG entre 0,1 et 0,2 m-1

Déroulement de la mesure :

  • On indexe la mesure de l’opacité au régime moteur qui est mesuré (pas de fraude à l’accélération)
  • On surveille le temps de montée en régime, 3 secondes minimum de maintien de régime, puis on mesure la décélération également
  • En 2 accélérations, si la valeur Delta de différence de mesure (opacité et vitesses d’accélérations) est inférieure à 25% >> OK >> mesure prise en compte
  • Si Delta est supérieure à 25%, une nouvelle mesure est effectuée, jusqu’à 7 maximum en tout.
  • Si la stabilité n’est pas atteinte >> Refus au contrôle technique
  • Si supérieure à la valeur >> Refus au contrôle technique
  • Prise en compte de la température des gaz à 30°

(* Pensez donc au décalaminage moteur par hydrogène, en effet, notre procédé utilise le pouvoir solvant de l’hydrogène après combustion, ce qui a pour effet d’éliminer la calamine du moteur, du catalyseur et du FAP et donc leur encrassement. Un moteur sain est un moteur qui pollue moins.)

Comments are closed.