À partir de ce lundi, le contrôle technique automobile mesure plus strictement la pollution des véhicules diesels. Le taux de contre-visite risque d’augmenter.

Nouveau tour de vis pour le contrôle technique automobile. Après avoir durci ses règles en 2018, l’examen va appliquer au 1er juillet une nouvelle mesure antipollution sur les véhicules diesel, lesquels représentent 62 % du parc roulant. Cette norme, qui avait été reportée de six mois suite au mouvement des gilets jaunes, vise à contrôler plus finement l’opacité des fumées, ces fameux nuages noirs qui se dégagent des pots d’échappement. Il s’agit aussi de lutter contre le “défapage”, cette pratique qui consiste à retirer le filtre à particules des véhicules diesel pour éviter leur encrassement.

PRATIQUE – Le prochain durcissement de la réglementation du contrôle technique va obliger les conducteurs à faire décrasser les mécaniques de leurs véhicules pour réduire leurs émissions polluantes.

Le mouvement des «gilets jaunes» a contraint les pouvoirs publics à reporter au 1er juillet le tour de vis devant être appliqué le 1er janvier au contrôle technique. Dans quelques mois, il s’agira de mieux cerner l’opacité des fumées, le mal des diesels roulant trop en ville, et de détecter les véhicules dont le filtre à particules (le FAP) est encrassé ou a été supprimé. De quoi obliger 15 % de ces véhicules à repasser une contre-visite.

Avec 4 entreprises sélectionnées pour intégrer ce cercle restreint de pépites en hyper-croissance, le Sud peut certes se réjouir. Mais le choix mené par la Mission French Tech et Bpifrance met paradoxalement en lumière les difficultés auxquelles sont confrontées les jeunes sociétés innovantes. Dont fait partie l’accès au financement. Un point noir soulevé surtout du côté de Nice Côte d’Azur.

Crosscall, Imcheck Therapeutics, Wooxo et FuelFlex Energy ont désormais un point commun, celui d’intégrer le cercle restreint des pépites en hyper-croissance. Quatre heureuses sélectionnées, toutes sur des marchés différents.

Station de décalaminage 100 % connectée : Hy-Carbon Connect. Une innovation FlexFuel Energy Development®

Nombreuses sont les jeunes pousses nommées pour intégrer le French Tech 120, indice dévoilé le 20 janvier dernier, qui œuvrent pour le développement durable. Portrait de huit startups qui veulent agir, tout en respectant la nature.

FlexFuel rend les moteurs moins polluants

Systèmes de réduction de la consommation de carburant et de l’émission de particules polluantes par les moteurs

Financement : L’année 2018 fut cruciale pour le financement de la jeune startup : après l’entrée dans son capital d’un fonds d’investissement chinois en janvier, FlexFuel a levé 3 millions d’euros, la somme nécessaire pour accélérer l’expansion de l’entreprise en Europe.

Décalaminage par injection d'hydrogène FlexFuel Energy Development : station de décalaminage Hy-Calamine

Un moteur encrassé peut être source de problème pour la voiture : démarrage difficile, performances amoindries ou encore hausse de la consommation de carburant.

La calamine (suie) est une accumulation de résidus charbonneux dans les cylindres, les pistons, le filtre à particules, la vanne EGR, le turbo… causée par des hydrocarbures mal brûlés.

L’accumulation de résidus charbonneux peut être accentué par une utilisation du moteur à bas régime (moins de 2 000 tours par minute), notamment en zone urbaine.