Flexfuel
Article

Pole position pour FlexFuel Energy Development

Par eekwalla

Publié le

logo la tribune cote d'azur

Remise de la palme de la plus forte croissance et Palmarès des 500 premières entreprises des Alpes-Maritimes

Extrait de La Tribune Côte d’Azur

Croissance accélérée pour FlexFuel Energy Development en pôle position pour attaquer le marché européen du décalaminage. Spécialisée dans la dépollution des moteurs à combustion, la PME de Sophia Antipolis a mis au point une solution à base d’hydrogène (Hy-Calamine), alternative à l’utilisation de produits chimiques. Les performances affichées, une réduction jusqu’à 15 % de la consommation de carburant et jusqu’à 40 % des émissions de CO2, ont déjà convaincu nombre d’automobilistes en France confrontés à des normes toujours plus contraignantes en matière de contrôle technique.La PME s’appuie sur des partenaires à qui elle loue la plateforme dans le cadre d’un contrat de leasing sur cinq ans. Ce sont des garagistes indépendant ainsi que des réseaux spécialisés dans l’entretien auto ou les pièces détachées, comme Speedy, Norauto, Point S et autres Midas, soit un total aujourd’hui de 2000 centres équipés dans l’Hexagone. Lors du dernier salon Equip Auto, FFED a présenté la dernière génération de sa solution, Hy-Calamine connect, qui intègre une couche d’intelligence artificielle pour pouvoir proposer des prestations sur-mesure, adaptées à chaque véhicule. Autre coup d’accélérateur pour FFED, l’autorisation des boîtiers de conversion au Superéthanol E85 depuis fin 2017 en France, qui lui a permis de passer, grâce aux différentes homologations déjà obtenues, d’un rythme de 700 boîtiers vendus par an à 1 500 par mois aujourd’hui.

Étoffer le réseau des filiales

« Notre chiffre d’affaires double d’une année sur l’autre, en 2019 nous devrions finir l’exercice autour de 20M€ avec un objectif de 40M€ en 2020 » estime Sébastien Le Polles, PDG fondateur de l’entreprise. Cette croissance est alimentée pour près de moitié par le développement, dopé par la levée de fonds de 3M€ bouclée en 2018, d’un réseau de filiales à l’international. Après l’implantation en Belgique (65 centres équipés) et au Royaume-Unis (150), FFED a mis le cap en 2019 sur l’Europe du Sud avec l’ouverture d’une filiale en Italie, en Espagne et avant la fin de l’année au Portugal. L’Allemagne devrait compléter la toile en 2020 avant la traversée de l’Atlantique avec des projets aux États-Unis et au Canada. Sébastien Le Polles vise un leadership européen, pour cela l’entreprise continue à investir en R&D environ 15 % de son chiffres d’affaires et étoffe ses effectifs (86 personnes dont 45 en France).