L’injecteur, une pièce maîtresse du moteur

Breveté en 1893 par l’ingénieur Rudolph Diesel, le premier moteur à injection fait son apparition.

Peu à peu les systèmes d’injection se développent, d’abord en Allemagne, produits par Mercedes et Bosch sur les moteurs d’avion. Puis c’est en 1950, que Georges Regembeau convertit une voiture déjà existante à cette technologie, une Citroën Traction.

La Mercedes 300 SL fut la première voiture équipée de l’injection de série. D’autres modèles comme les Peugeot 404 et 504 furent également produites.

L’injecteur est une pièce maîtresse du moteur, situé à l’entrée du cylindre dans le cas d’une injection directe ou dans la tubulure d’admission dans le cas d’une injection indirecte. Cette pièce a pour rôle de pulvériser le carburant sous forme de jet atomisé au moment de la fin du cycle de compression.

Principe de fonctionnement d’un injecteur

L’injecteur est une pompe à carburant qui est chargée d’envoyer le carburant sous pression dans un rail commun où sont fixés les injecteurs. Ces derniers, commandés par une came pour les premiers systèmes envoient alors le carburant sous forme de pulvérisation dans la chambre de combustion. C’est en 1967 que l’injection électronique fait son apparition, la pulvérisation du carburant est alors gérée électroniquement.

Injection pilotée par cames

Injection pilotée par cames

Injection pilotée électroniquement

Injection pilotée électroniquement

Plus précise en termes de quantité de carburant injecté ainsi que dans les temps d’injections, ce système permet de réduire les consommations de carburant et les rejets polluants tout en augmentant l’efficacité et le rendement des moteurs.

L’encrassement de l’injecteur, un problème courant

L’injecteur peut s’obstruer à cause des dépôts, de la mauvaise qualité du carburant ainsi que des résidus de combustion, ce qui réduit considérablement le volume de carburant injecté jouant alors sur le rapport air/carburant affectant donc les performances du moteur. Les problèmes les plus communs sont :

  • Ralenti instable
  • Trous à l’accélération
  • Manque de puissance
  • Moteur poussif
  • Problèmes de démarrage

Exemples de fabricants d’injecteurs

Delphi, Bosch, fabricants injecteurs

Le décalaminage : un entretien pour éviter l’encrassement de l’injecteur

Le remplacement des injecteurs est une prestation très onéreuse surtout pour les moteurs ayant plus de quatre cylindres. Avant de vous lancer dans cette opération, pensez au décalaminage par hydrogène pour entretenir votre injecteur.

En effet, il permet de nettoyer le nez d’injecteur qui est la partie la plus exposée aux dépôts ainsi qu’aux résidus de combustion. Vous retrouverez ainsi les performances de votre moteur comme à son origine.

Trouvez un professionnel équipé de la station de décalaminage Hy-Calamine le plus proche de chez vous.

nez-injecteur

Comments are closed.