Lorsque l’on recherche un moyen de convertir son véhicule au bioéthanol, nous constatons rapidement que deux solutions s’offrent à nous. D’un côté le boitier de conversion, connu aussi sous le nom de kit éthanol, puis de l’autre, la reprogrammation moteur.

Chacun présente des avantages et inconvénients que nous allons évoquer à travers cet article. mais avant cela, rappelons brièvement ce qu’est le bioéthanol et ses avantages.

Le bioéthanol (connu sous le nom de Superéthanol E85) est produit en France, il s’agit du carburant le moins cher disponible à la pompe. En effet, à 0.68€/L, il est plus de deux fois moins cher que les autres carburants. Les médias le considèrent aujourd’hui comme étant « le carburant du pouvoir d’achat des français ». Avec l’inflation du prix des carburants, de nombreux automobilistes s’y intéressent et des aides régionales permettent au plus grand nombre de profiter d’une conversion éthanol à moindre coût.

Qu’est-ce que la reprogrammation moteur et comment cela fonctionne ?

Reprogrammer un moteur consiste à intervenir sur le calculateur du véhicule en modifiant les paramètres d’origine de ce dernier. Le calculateur a pour but de transmettre de nombreuses informations au moteur comme le paramétrage de la pression du turbocompresseur ou encore la gestion de la quantité de carburant injectée, etc.

Dans le cas d’une reprogrammation moteur, il est donc nécessaire d’intervenir sur le calculateur de votre véhicule en s’y connectant via la prise de diagnostic. Cela permet de modifier la courbe de carburant et les paramètres d’allumage pour, par exemple, accroître ses performances en augmentant le couple du moteur.
Pour ce qui est de la reprogrammation éthanol, les modifications sont réalisées sur le rapport air-carburant directement. On retrouve deux types de « reprog éthanol », la première, qui est aussi la moins cher, permet de placer une cartographie standardisée dans votre véhicule. Vous pourrez donc rouler au E85 mais cela ne permettra pas un gain de puissance significatif, puisque les caractéristiques de votre véhicule ne seront pas prises en compte. A l’inverse, certains préparateur « professionnels » proposent une reprogrammation éthanol en y apportant une cartographie spécifique au modèle de votre véhicule. Le coût sera donc plus élevé car le temps d’intervention sera plus long et les performances de votre véhicule seront améliorées.

Quels sont les avantages de la reprogrammation moteur ?

La reprogrammation moteur est surtout connue pour augmenter la puissance du véhicule, en modifiant les paramètres d’injection, le moteur pourra recevoir davantage de carburant dans un laps de temps plus court. Résultat, une augmentation de puissance.

Quels sont les risques pour votre véhicule ?

Qu’il s’agisse d’une reprogrammation éthanol ou non, l’opération n’est pas sans risque. Si celle-ci est mal réalisée, cela pourrait entraîner une usure prématurée des pièces présentes dans votre moteur. Mais surtout, la reprogrammation moteur n’est pas légale. En cas d’accident vous ne serez pas couvert pas votre assurance, en plus d’annuler la garantie constructeur de votre véhicule.

Qu’est-ce qu’un kit éthanol FlexFuel et comment fonctionne-t-il ?

Le kit éthanol ou boitier de conversion, permet de convertir votre véhicule essence afin de le rendre compatible au Superéthanol E85. En ce qui concerne le boitier FlexFuel, il ne s’agit pas d’un boitier « maitre » modifiant le comportement du véhicule, il laisse la voiture s’adapter d’elle-même en s’appuyant sur la technologie développée par les constructeurs, gage de sécurité et de fiabilité. Pour son installation, il est nécessaire de faire appel à un garagiste agréé qui se chargera de relier le boitier aux injecteurs de votre moteur. Suite à l’installation, un dernier rendez-vous après quelques kilomètres à l’éthanol permet de vérifier le bon fonctionnement du boitier et de s’assurer que vous puissiez rouler dans des conditions optimales.

Quels sont les avantages d’un boitier E85 FlexFuel ?

Nos boitiers sont homologués et donc parfaitement légaux, contrairement à une reprogrammation moteur qui ne vous permettra pas d’être couvert en cas d’accident comme évoqué précédemment. De plus, de nombreuses aides financières existent vous permettant de convertir votre véhicule au bioéthanol à moindre coût (ex : 500€ de prise en charge en région Grand Est). Autre avantage non négligeable, nos boitiers éthanol sont garanties 5 ans et vous serez couvert intégralement pour tout dommage en lien avec l’éthanol après son installation. Cerise sur le gâteau, dans la plupart des cas, votre carte grise ne vous coûtera rien excepté en Bretagne ou Centre Val de Loire où 50% du prix sera pris en charge.

En savoir plus …

Conclusion

Si vous souhaitez opter pour ce biocarburant tout en ayant la certitude d’être couvert par votre assureur, le boitier de conversion éthanol se présente comme étant la seule solution existante à ce jour. Par ailleurs, il est important de rappeler que procéder à une reprogrammation peut avoir un effet néfaste et dangereux lorsqu’elle n’est pas réalisée correctement. Il s’agit d’une opération complexe dans laquelle on vient modifier les valeurs du calculateur. Celui-ci pourrait ne plus être capable de diagnostiquer les pannes dans le cas où l’opération serait mal réalisée.

Pour finir, sachez que la pose de nos boitiers E85 ne peut être réalisée que par un garage partenaire formé en interne. Cela nous permet donc de garantir aux automobilistes un service de qualité fourni par des professionnels.

Nos articles dédiés au Superéthanol E85

Installation sur une Toyota Yaris présentée à l’UTAC pour l’homologation

Sébastien Le Pollès, président de FlexFuel Energy Development (FFED), pionnier et leader des boitiers FlexFuel, a le plaisir d’annoncer aujourd’hui une sixième homologation par l’UTAC de ses boitiers de conversion au Superéthanol-E85. Cette catégorie de véhicules essence homologables va maintenant pouvoir bénéficier de ce carburant « Made in France », renouvelable, économique et écologique.

Cette sixième homologation concerne les véhicules essence équipés d’un moteur à injection indirecte, normes Euro 3 et 4, de 7 CV et moins, soit près de 13 000 modèles parmi les véhicules essence mis en circulation entre 2001 et 2010 (Peugeot 207, Renault Clio 3, Renault Megane 2 et 3, Toyota Yaris, Volkswagen Polo, BMW Série 1…).

Avec six homologations, FFED couvre désormais 97% du marché des véhicules essence de 14 CV et moins. Tiré par le prix très attractif du Superéthanol-E85 vendu en moyenne à 0,67€/l, alors que les prix de l’essence et du gazole continuent d’augmenter (1,52€/l pour le SP95-E10 en moyenne)(1), le marché a retrouvé son niveau d’avant-Covid. FFED commercialise ainsi 1200 boîtiers par mois. Par ailleurs, le maillage territorial de garages partenaires agréés continue de s’étoffer portant son nombre à plus de 2400 (indépendants, Autobacs, Autodistribution, Autolia, Avia-Picoty, First Stop Côté Route, IDLP, Norauto, Point S, Siligom, Speedy…). « Nous avons tenu nos engagements auprès de nos partenaires installateurs et de nos clients en obtenant les homologations permettant d’équiper les véhicules essence les plus commercialisés. Nous travaillons d’ores et déjà à l’obtention des nouvelles homologations permises par l’arrêté modificatif du 19 février 2021 pour les véhicules de 15 CV et plus. », déclare Sébastien Le Pollès.

(1) : données juin 2021 – https://www.prix-carburants.gouv.fr/actualites/

Toujours dans le cadre de la politique d’accompagnement vers la transition écologique, énergétique et du développement de la bio-économie, et étant donné le succès de l’opération “1000 boîtiers à 1 euro, la région Grand-Est a décidé de la prolonger.

Lancée le 1er juin, l’opération “1000 boitiers à 1 euro” se composait de 2 phases :

  1. Les 1000 premières demandes financées à hauteur de 900€.
  2. Les 5000 demandes suivantes financées à hauteur de 500€.

La première phase étant terminée, ce sont à présent 5000 foyers qui peuvent encore bénéficier de cette offre et ainsi convertir leur véhicule essence en véhicule dit “FlexFuel“, c’est-à-dire pouvant toujours rouler – en plus du Sans Plomb 95 – au Superéthanol E85, le carburant le moins cher du marché !

L’objectif de l’opération est double : augmenter et améliorer le pouvoir d’achat des habitants du Grand-Est en réduisant significativement leur budget carburant et réduire l’impact écologique de ses ménages.

Pour profiter de cette offre, vous devez Les conditions d’éligibilité :

  • Résider dans le Grand Est (résidence principale)à raison d’une demande par propriétaire.
  • Être propriétaire d’un véhicule immatriculé depuis plus de 4 ans dans l’un des 10 départements du Grand-Est : Ardenne (08), Aube (10), Marne (51), Haute-Marne (52), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57), Bas-Rhin (67), Haut-Rhin (68) et Vosges (88).
  • Procéder à l’installation dans l’un des centres habilités et implantés dans le Grand Est.

Source : site de la région Grand Est

La consommation des carburants de type essence baisse de 5% en mai 2021 par rapport à mai 2019.

Le SP95-E10 atteint une part de marché de 49,8 % en mai.

Le nombre de stations SP95-E10 s’élève à 6.908, soit 71% des stations qui déclarent leurs prix*.

Le Superéthanol-E85 s’établit à 3,6 % du marché des carburants de type essence en mai.

Le nombre de stations E85 est toujours en croissance. Ainsi, en mai 2021, une nouvelle station a ouvert chaque jour.

Au 17 juin 2021, 27% des stations-service qui déclarent leurs prix distribuent l’E85. Cela représente 2.451 stations, soit 643 de plus en un an*.

Avec la remontée des prix des carburants classiques aux niveaux d’avant COVID, l’économie moyenne avec le Superéthanol-E85 est de près de 600€ par an par rapport au SP95-E10.

*source : prix-carburants.gouv.fr au 31 mai 2021

Dans le cadre de la politique d’accompagnement vers la transition écologique, énergétique et du développement de la bio-économie, la région Grand-Est renouvelle son opération “1000 boîtiers à 1 euro”.

Il faudra faire vite !

À compter du 1er juin, 1 000 foyers du Grand-Est pourront bénéficier de cette offre et convertir leur véhicule essence en véhicule dit “FlexFuel“, c’est-à-dire pouvant rouler au Sans Plomb 95, mais aussi et surtout au Superéthanol E85, le carburant le moins cher du marché.

La volonté de la région est double : augmenter et donc améliorer le pouvoir d’achat des habitants du Grand-Est en réduisant significativement leur budget carburant, mais aussi réduire l’impact écologique de ses ménages :

  • Compter une réduction du budget essence jusqu’à 50% (le bioéthanol étant vendu 0,69 € le litre en moyenne)
  • Une diminution de 70% des gaz à effet de serre (le CO2 dégagé lors de la combustion de l’éthanol étant le même que celui que la plante avait puisé précédemment dans l’atmosphère durant sa croissance)

Bénéficier de cette aide exceptionnelle, à quelques conditions…

Pour faire partie des 1 000 chanceux, vous devez :

  • Disposer d’une résidence principale dans le Grand-Est
  • Être propriétaire d’un véhicule immatriculé dans l’un des 10 départements du Grand-Est (Ardenne (08), Aube (10), Marne (51), Haute-Marne (52), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57), Bas-Rhin (67), Haut-Rhin (68) et Vosges (88)
  • Procéder à l’installation dans l’un des centres habilités et implantés dans le Grand Est

Cette aide vient s’inscrire dans le plan de 2,5 millions d’euros engagé par la Région depuis janvier 2020. Le but étant d’accompagner 10 000 ménages dans la conversion de leur voiture au Superéthanol E85. Lancée en mars 2020, la première édition des “1 000 boîtiers à 1 euro” avait été un réel succès. Cette seconde opération vient confirmer l’engagement de la région Grand-Est en faveur de la mobilité bas-carbone sous toutes ses formes, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et la pollution atmosphérique dans son ensemble, tout en améliorant la qualité de vie des habitants grâce à un pouvoir d’achat en augmentation

Leader sur le marché du décalaminage à l’hydrogène, Flex Fuel Energy Development dispose d’une sérieuse expérience de cette technologie. Avec la Hy Carbon Connect, lancée officiellement début 2020, le fabricant français accélère son expertise en proposant aux réparateurs une machine inédite pouvant diagnostiquer le niveau d’encrassement d’un véhicule afin de proposer un traitement personnalisé tenant compte de l’historique de son utilisation

Source : Décision atelier

Emission TURBO – Conso : nous sommes à une station-service dans le Nord, et regardez ici on trouve un carburant à seulement 61 centimes le litre. Ce carburant, c’est le E85, ou autrement dit le superéthanol. Alors quel est ce carburant ? Comment s’en procurer ? Toutes les réponses à vos questions dans ce « j’ai testé pour vous », rouler à la betterave.

Oui la betterave, car l’E85, c’est un biocarburant écolo, fabriqué grâce à la nature : une grosse dose d’éthanol, entre 65 et 85%, qui vient de la transformation de la canne à sucre, du blé, du maïs, ou de la betterave sucrière. Et le reste, c’est du pétrole. Le superéthanol est arrivé en France en 2007, et il progresse peu à peu dans le choix à la pompe : 2 stations par jour s’en équipent, soit 1700 stations dans toute la France, mais c’est seulement 20% du réseau.


Roulezpascher.com, une plateforme unique et innovante

Roulezpascher.com est la toute première plateforme de vente en ligne de dispositifs de conversion au Superéthanol E85 dédiée aux particuliers. L’objectif est de créer un accès simplifié à la conversion des véhicules essence à destination du grand publique.

Nous avons débuté notre réflexion d’un constat simple : si seulement 20% des véhicules français étaient équipés d’un boîtier E85, nous pourrions éviter le rejet de 10 millions de tonnes de CO2

Le Superéthanol E85 est, à ce jour, la seule alternative à l’essence immédiatement disponible. Ce biocarburant issue de matière végétale est non-seulement moins polluants mais il est également beaucoup plus économique (0,69€/L en moyenne).

Roulezpascher.com : comment ça marche ?

C’est très simple, l’utilisateur n’a qu’à renseigner la plaque d’immatriculation de son véhicule ou le modèle de sa voiture pour se voir proposer le Kit éthanol E85 correspondant à son véhicule, le tout main d’œuvre incluse ! L’utilisateur peut alors choisir l’installateur agréé le plus proche de chez lui ou de son lieu de travail. Après avoir renseigné ses coordonnées, il peut ensuite procéder au paiement de sa commande en 1, 3 ou 4 fois.

Le garagiste sélectionné prendra rapidement rendez-vous avec son client pour un diagnostic avant pose lors duquel il pourra vérifier l’état du véhicule à équiper. S’en suivra le rendez-vous d’installation du dispositif, puis le rendez-vous de contrôle. Et voilà !

C’est simple, rapide et sans surprise.

En définitive roulezpascher.com ce sont :

  • Des produits de qualités 100% homologués, 100% français
  • Les prix les plus bas du marché
  • Une installation réalisée par des garagistes formés et agréés FlexFuel Energy Development®
  • Une diminution de 66%* des émissions de CO2
  • Une nette augmentation de votre pouvoir d’achat grâce à un carburant deux fois moins cher !

* diminution moyenne constatée

Roulezpascher.com est une plateforme de vente en ligne de boîtiers E85 dont l’objectif est d’attirer les clients qui étaient jusqu’à présent hésitants à cause de “procédures trop complexes”.

Malgré la baisse du prix de l’essence ces derniers mois, le bioéthanol E85 continue sa progression en France. Et à défaut d’offre de la part des constructeurs (seuls Ford et Land Rover reviendront sur ce marché en 2021), ce sont les fabricants de boîtiers qui en profitent. Ainsi, Flexfuel annonce avoir installé 14.000 kits E85 l’année dernière. “Nous avons multiplié nos ventes par trois en 2019”, déclare Sébastien Le Pollès, le président de Flexfuel, qui affirme vendre 1.200 boîtiers par mois depuis la fin du confinement.

Le durcissement de cette inspection à partir de ce lundi 1er juillet prochain ne concerne que les véhicules fonctionnant au gazole. Les moteurs anciens ou encrassés sont les premiers visés.

Le contrôle technique se durcit à nouveau. Ce tour de vis aurait dû être appliqué le 1er janvier dernier, mais le mouvement des « gilets jaunes » a contraint les pouvoirs publics à le reporter au 1er juillet. Il s’agit, cette fois, de mesure l’opacité des fumées émises par les motorisations diesels (plus de 60 % du parc français, 24 millions de véhicules). Les mécaniques les plus anciennes, dépourvues de filtre à particules (FAP), obligatoire seulement depuis 2011, vont avoir du mal à passer l’épreuve.

Remise de la palme de la plus forte croissance et Palmarès des 500 premières entreprises des Alpes-Maritimes

Extrait de La Tribune Côte d’Azur

Croissance accélérée pour FlexFuel Energy Development en pôle position pour attaquer le marché européen du décalaminage. Spécialisée dans la dépollution des moteurs à combustion, la PME de Sophia Antipolis a mis au point une solution à base d’hydrogène (Hy-Calamine), alternative à l’utilisation de produits chimiques. Les performances affichées, une réduction jusqu’à 15 % de la consommation de carburant et jusqu’à 40 % des émissions de CO2, ont déjà convaincu nombre d’automobilistes en France confrontés à des normes toujours plus contraignantes en matière de contrôle technique.La PME s’appuie sur des partenaires à qui elle loue la plateforme dans le cadre d’un contrat de leasing sur cinq ans. Ce sont des garagistes indépendant ainsi que des réseaux spécialisés dans l’entretien auto ou les pièces détachées, comme Speedy, Norauto, Point S et autres Midas, soit un total aujourd’hui de 2000 centres équipés dans l’Hexagone. Lors du dernier salon Equip Auto, FFED a présenté la dernière génération de sa solution, Hy-Calamine connect, qui intègre une couche d’intelligence artificielle pour pouvoir proposer des prestations sur-mesure, adaptées à chaque véhicule. Autre coup d’accélérateur pour FFED, l’autorisation des boîtiers de conversion au Superéthanol E85 depuis fin 2017 en France, qui lui a permis de passer, grâce aux différentes homologations déjà obtenues, d’un rythme de 700 boîtiers vendus par an à 1 500 par mois aujourd’hui.

Étoffer le réseau des filiales

“Notre chiffre d’affaires double d’une année sur l’autre, en 2019 nous devrions finir l’exercice autour de 20M€ avec un objectif de 40M€ en 2020” estime Sébastien Le Polles, PDG fondateur de l’entreprise. Cette croissance est alimentée pour près de moitié par le développement, dopé par la levée de fonds de 3M€ bouclée en 2018, d’un réseau de filiales à l’international. Après l’implantation en Belgique (65 centres équipés) et au Royaume-Unis (150), FFED a mis le cap en 2019 sur l’Europe du Sud avec l’ouverture d’une filiale en Italie, en Espagne et avant la fin de l’année au Portugal. L’Allemagne devrait compléter la toile en 2020 avant la traversée de l’Atlantique avec des projets aux États-Unis et au Canada. Sébastien Le Polles vise un leadership européen, pour cela l’entreprise continue à investir en R&D environ 15 % de son chiffres d’affaires et étoffe ses effectifs (86 personnes dont 45 en France).

À partir de ce lundi, le contrôle technique automobile mesure plus strictement la pollution des véhicules diesels. Le taux de contre-visite risque d’augmenter.

Nouveau tour de vis pour le contrôle technique automobile. Après avoir durci ses règles en 2018, l’examen va appliquer au 1er juillet une nouvelle mesure antipollution sur les véhicules diesel, lesquels représentent 62 % du parc roulant. Cette norme, qui avait été reportée de six mois suite au mouvement des gilets jaunes, vise à contrôler plus finement l’opacité des fumées, ces fameux nuages noirs qui se dégagent des pots d’échappement. Il s’agit aussi de lutter contre le “défapage”, cette pratique qui consiste à retirer le filtre à particules des véhicules diesel pour éviter leur encrassement.

Ras le bol de la hausse des prix des carburants ? La rédaction de 01net.com s’est intéressée à un carburant « bio » qui permet de réaliser de sacrées économies à la pompe, le superéthanol ! Vendu au prix moyen de 0,70 euro du litre, ce carburant permet de diviser par deux le prix de votre plein, voire par trois dans certaines stations. En plus des économies réalisées, le superéthanol permet de rouler plus propre et de profiter d’un meilleur agrément de conduite. David Nogueira a testé une solution pour transformer sans difficulté n’importe quelle voiture essence en voiture compatible superéthanol, il vous explique tout dans cette vidéo !

PRATIQUE – Le prochain durcissement de la réglementation du contrôle technique va obliger les conducteurs à faire décrasser les mécaniques de leurs véhicules pour réduire leurs émissions polluantes.

Le mouvement des «gilets jaunes» a contraint les pouvoirs publics à reporter au 1er juillet le tour de vis devant être appliqué le 1er janvier au contrôle technique. Dans quelques mois, il s’agira de mieux cerner l’opacité des fumées, le mal des diesels roulant trop en ville, et de détecter les véhicules dont le filtre à particules (le FAP) est encrassé ou a été supprimé. De quoi obliger 15 % de ces véhicules à repasser une contre-visite.

Boîtier de conversion au Superéthanol E85 FlexFuel

Le spécialiste de la dépollution moteur et des économies de carburant dresse un bilan positif de l’année 2019, avec un marché des boîtiers de conversion au Superéthanol-E85 multiplié par trois. FFED décide par ailleurs d’investir en R&D pour s’adapter aux différentes évolutions technologiques des constructeurs.

Afin d’améliorer techniquement ses boîtiers, FlexFuel a mis au point un nouveau type de boîtier adapté aux motorisations les plus récentes. Par exemple, FFED est le seul fabricant à équiper le 1.2 l PureTech de Peugeot. Sébastien Le Pollès, président de FlexFuel Energy Development, commente : « Tout concourt à une évolution favorable du marché, tant sur le plan économique que technologique. FFED est fier d’annoncer en exclusivité la compatibilité récente de ses boîtiers avec le 1.3 l TCe d’origine Renault, motorisation incontournable sur le marché français. »

Après avoir référencé l’offre de nettoyage moteur par injection d’hydrogène de Flexfuel Energy Development (FFED), Point S propose désormais les boîtiers de conversion au Superéthanol E-85 du spécialiste de la dépollution.

Point S se lance dans l’installation de boîtiers de conversion au Superéthanol-E85 en proposant, depuis le 1er janvier 2020, la gamme de Flexfuel Energy Development (FFED). Les deux partenaires se connaissent déjà bien puisque l’enseigne d’entretien et de réparation s’était déjà associée en 2018 à la société spécialisée dans l’optimisation des performances et des consommations des moteurs pour développer un service de dépollution.

Boîtier de conversion au Superéthanol E85 FlexFuel Energy Development

Après le succès du référencement de l’offre de nettoyage moteur par injection, Point S entend continuer à répondre à la demande croissante des automobilistes pour des prestations à la fois écologiques et économiques”, peut-on lire dans un communiqué.

Avec 4 entreprises sélectionnées pour intégrer ce cercle restreint de pépites en hyper-croissance, le Sud peut certes se réjouir. Mais le choix mené par la Mission French Tech et Bpifrance met paradoxalement en lumière les difficultés auxquelles sont confrontées les jeunes sociétés innovantes. Dont fait partie l’accès au financement. Un point noir soulevé surtout du côté de Nice Côte d’Azur.

Crosscall, Imcheck Therapeutics, Wooxo et FuelFlex Energy ont désormais un point commun, celui d’intégrer le cercle restreint des pépites en hyper-croissance. Quatre heureuses sélectionnées, toutes sur des marchés différents.

Station de décalaminage 100 % connectée : Hy-Carbon Connect. Une innovation FlexFuel Energy Development®

Nombreuses sont les jeunes pousses nommées pour intégrer le French Tech 120, indice dévoilé le 20 janvier dernier, qui œuvrent pour le développement durable. Portrait de huit startups qui veulent agir, tout en respectant la nature.

FlexFuel rend les moteurs moins polluants

Systèmes de réduction de la consommation de carburant et de l’émission de particules polluantes par les moteurs

Financement : L’année 2018 fut cruciale pour le financement de la jeune startup : après l’entrée dans son capital d’un fonds d’investissement chinois en janvier, FlexFuel a levé 3 millions d’euros, la somme nécessaire pour accélérer l’expansion de l’entreprise en Europe.