Qu’est-ce que le diagnostic OBD et comment lire les codes défauts ?

Qu’est ce que le diagnostic OBD ?

Le système de diagnostic embarqué « OBD » voit le jour dans les années 2000 et équipe la plupart des véhicules produits depuis cette période. Les outils de diagnostic életronique permettant de lire les codes défauts se connectent via une prise appelée prise “OBD » pour On Bord Diagnostic.

Comment fonctionne le diagnostic OBD ?

Le système de diagnostic embarqué permet la détection des codes défauts, grâce à différents capteurs qui informent l’ordinateur de bord. Lorsqu’ils sont présents, ces codes défauts sont indiqués en temps réel à l’utilisateur du véhicule par un voyant sur le tableau de bord, appelé MIL (Malfunction Indicator Lamp).

Pour interpréter ces codes défauts et les traduire en langage humain, on utilise une valise de diagnostic. C’est un outil informatique dans lequel sont répertoriés tous les codes défauts possibles sur un véhicule, en fonction de ses options, de son année, de sa motorisation ainsi que des différentes technologies qu’il utilise.

Comment décrypter un code défaut ?

Tous les codes erreurs doivent respecter la norme OBD.

La première lettre indique la famille du code défaut :

  • P : Groupe motopropulseur, c’est-à-dire le moteur et la boîte de vitesse
  • C : Châssis
  • B : Carrosserie
  • U : Réseaux de communication

Le premier chiffre indique si le code est générique ou non (digit vert) :

  • 0 : Défaut générique
  • 1 : Défaut constructeur

Les trois derniers chiffres correspondent à :

  • 01 et 2 : pour le contrôle du dosage air/carburant
  • 3 : pour le système d’allumage
  • 4 : pour le contrôle des émissions auxiliaires
  • 5 : pour le contrôle du ralenti moteur

Source : http://www.outilsobdfacile.fr/